Formations diplômantes à distance

EAD EAD EAD

> PRÉSENTATION DES PROGRAMMES EN ENSEIGNEMENT À DISTANCE

> POSTULER

 

CALENDRIER DE LA FORMATION

Début de la formation : 28 octobre 2019

Examens en présentiel : Du 29 juin au 9 juillet 2020

Rendu et soutenance du mémoire : EAD 2 : rendu septembre 2020 et soutenance octobre 2020

 

 

CONTACT
+33 (0)1 53 27 60 88 / pinard@iris-france.org
+33 (0)1 53 27 60 74 / marechal@iris-france.org

 

 

La formation à distance sanctionnée par le titre de niveau 1 enregistré au RNCP (arrêté du 23 février 2017 paru au Journal Officiel le 3 mars 2017) Analyste en stratégie internationale, parcours Géopolitique et prospective est accessible avec un bac+3 pour une entrée en 1re année (relations internationales), un bac+4 pour une entrée directe en 2e année. Les étudiants qui valident la 1re année peuvent ensuite se porter candidats pour tous les parcours de 2e année en présentiel ou à distance.

> Programme de la 1re année (bac+4)

> Programme de la 2e année (bac+5)

PUBLIC CONCERNÉ

La formation à distance concerne en priorité les salariés qui ne peuvent se libérer deux jours par semaine pour suivre les cours ; les salariés français ou étrangers résidant à l’étranger ; les étudiants inscrits dans un cursus incompatible avec une autre formation en présentiel à Paris. Le cursus complet sanctionné par le titre Analyste en stratégie internationale, parcours Géopolitique et prospective, dure deux ans, comme en présentiel.

La 1re année (EAD 1) est accessible avec un diplôme de niveau bac+3 (licence ou équivalent) ; la 2e année (EAD 2) avec un diplôme de niveau bac+4 (master 1 ou équivalent).

Il est fortement recommandé aux candidats titulaires d’un bac+5 scientifique de suivre l’intégralité du cursus afin de pouvoir aborder la deuxième année dans de meilleures conditions. L’entretien de recrutement permettra d’évaluer le niveau d’entrée dans le cursus.

Les candidats qui n’ont pas le niveau de diplôme académique requis, mais peuvent justifier d’une expérience professionnelle d’au moins trois ans, peuvent demander à bénéficier d’une VAPP (validation des acquis professionnels et personnels) en remplissant le dossier spécifique.

MODALITÉS D’INSCRIPTION

1. Dès mars 2019, remplissez le dossier de candidature « Enseignement à distance » et imprimez-le.
2. Adressez le dossier complet à l’école dans la semaine qui suit la candidature en ligne.
3. Votre dossier est examiné.
4. Si votre dossier est retenu, vous passez un entretien (si besoin par Skype).
5. Si votre candidature est retenue, vous recevez un contrat.
6. L’inscription est effective lorsque le contrat est retourné à l’administration de l’école, rempli, signé et accompagné des règlements ou du récépissé bancaire.

DÉROULEMENT DE LA FORMATION

1. La formation se déroule à distance, les étudiants doivent disposer d’une connexion internet suffisante pour récupérer les cours, savoir utiliser les outils numériques (suite Office principalement) et pouvoir se déplacer à Paris pour passer les examens (début juillet 2020). La soutenance du mémoire pourra être réalisée par Skype.

2. Une plateforme, sous la forme d’un site dédié aux étudiants à distance, centralise tous les échanges de documents. Son accès est sécurisé par un identifiant et un mot de passe.

3. Le mode d’évaluation de la formation et son calendrier sont mis en ligne en début de formation afin que chacun puisse s’organiser. Prévoir un temps de travail régulier pour assimiler les cours et rendre les travaux demandés.

4. Les étudiants bénéficient d’un suivi par mail, téléphone ou Skype.

RYTHME DE TRAVAIL

Suivre une formation à côté de ses activités professionnelles nécessite un engagement sur le long terme. Il faut envisager de travailler deux soirées par semaine et une journée le week-end pour un travail régulier.

Le calendrier du contrôle continu guide les étudiants pour les inciter à travailler régulièrement. Un travail est à rendre chaque mois (un peu moins pour les EAD1) et tout le mois de juin est consacré aux révisions des examens qui ont lieu début juillet à Paris.

TARIFS ET MODALITÉS DE PAIEMENT

EAD 1 : 3900 €. Acompte de 30%, soit 1170 € à la signature ; solde de 70 %, soit 2730 €, encaissable début février 2019.

EAD 2 : 4200 €. Acompte de 30% soit 1260 € à la signature ; solde de 70 % soit 2940 €, encaissable début février 2019.

Ce tarif comprend : les cours, la correction des devoirs en contrôle continu et des examens en présentiel, L’Année stratégique et 4 numéros de la revue de l’IRIS en format numérique, des conférences IRIS filmées, l’accès au bouquet EcoSocPol CAIRN (plus de 200 revues), l’abonnement à Gymglish pour les EAD 2, et l’accompagnement personnalisé à distance.

PROGRAMMES – Analyste en stratégie internationale PARCOURS GÉOPOLITIQUE ET PROSPECTIVE
(enseignement à distance)

Le parcours Géopolitique et prospective de la formation sanctionnée par le titre de niveau I enregistré au RNCP se prépare en un ou deux ans, selon le niveau et la formation d’origine des candidats. Une partie des évaluations est réalisée à distance selon un calendrier communiqué à la rentrée. Les examens en présentiel ont lieu début juillet 2020, à Paris. Une occasion de se rencontrer physiquement…

PROGRAMME 1RE ANNéE – RELATIONS INTERNATIONALES (EAD 1)*

 

ÉLÉMENTS DE COMPRÉHENSION DE LA GÉOPOLITIQUE CONTEMPORAINE

- Introduction à la géopolitique : Aperçu général des relations internationales destiné à comprendre comment le phénomène de mondialisation a modifié l’ensemble des enjeux stratégiques et le positionnement des acteurs internationaux.

- Les relations internationales de 1945 à nos jours : Vision globale des relations internationales depuis 1945 pour appréhender les mécanismes et disposer des clés qui permettent de comprendre les grands défis internationaux du début du XXIe siècle.

- La politique extérieure de la France sous la Ve République : Double approche, historique et contemporaine, de la politique étrangère de la France sous la Ve République. La France dans le monde : zones et relais d’influence, prises de position, etc.

 


GOUVERNANCE SUPRANATIONALE

- Les organisations internationales et la gouvernance mondiale : Poids des organisations internationales sur la scène mondiale au XXIe siècle. Impact de leurs politiques et mécanismes sur les trois piliers de l’action internationale (paix et sécurité, développement, gouvernance).

- Union européenne : histoire, institutions et enjeux politiques :
Histoire de la construction européenne et étude des césures les plus significatives. Institutions de l’Union européenne et acteurs essentiels.
Enjeux européens actuels.

- Introduction au droit international public : Étude des aspects fondamentaux du droit international public qui régit la société internationale (États, organisations internationales et individus). Étude des droits et obligations qui résultent de normes juridiques.

 


CRISES ET CONFLITS CONTEMPORAINS

- Panorama et décryptage des principaux conflits par axe régional.
L’Afrique : une puissance mondiale en devenir ? Proche et Moyen-Orient
L’Asie. Balkans : histoire, conflits et enjeux.

 


ENJEUX TRANSNATIONAUX

- Grands principes de l’économie internationale : Initiation à l’analyse économique, nationale et internationale.

- Les défis environnementaux : Prise en compte accrue des questions environnementales dans les relations internationales.
Enjeux associés : équilibres alimentaires et hydriques, enjeux énergétiques et sécuritaires, etc.

- Géopolitique des religions : Panorama complet des différentes religions dans le monde et des grandes problématiques actuelles.

 


PRÉSENTER, DÉFENDRE UN POINT DE VUE SUR UN SUJET DE DIMENSION INTERNATIONALE

- Analyse de l’actualité internationale (vidéos de Pascal Boniface)

- Décryptage de la vie internationale : S’approprier les grands enjeux de la scène internationale, avec des travaux thématiques qui devront s’appuyer au maximum sur des exemples d’actualité ou de fortes tendances.

- Conférences (audio) : personnalités du monde économique, politique, social, etc., élargir ses horizons, développer son esprit critique.

 


MÉTHODOLOGIE

- Conseils méthodologiques pour réaliser les travaux demandés au cours de la formation : dossier géopolitique, commentaire de texte, fiche de lecture, oraux, note permettant de développer ses compétences de recherche, d’argumentation et d’expression.

 


ANGLAIS

- Press Review : Analyse de la presse anglo-saxonne spécialisée sur les relations internationales et stratégiques. Travaux de synthèse sur la base d’articles. Travaux de rédaction en anglais.

 


Gymglish (facultatif)

 


STAGE FACULTATIF

 


 

* sous réserve de modifications

 

 

 

 

 

PROGRAMME 2e ANNéE – GÉOPOLITIQUE ET PROSPECTIVE (EAD 2)*

 

DÉCRYPTAGE DE L’ACTUALITÉ GÉOPOLITIQUE ET ÉCONOMIQUE INTERNATIONALE

- Analyse de l’actualité internationale (vidéos de Pascal Boniface)

- L’internationalisation des entreprises

- Comprendre la mondialisation économique

- Les défis du développement économique

 


ÉMERGENCE RÉGIONALE, DYNAMIQUES ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE

- L’Asie orientale, nouveau pôle de puissance

- L’Amérique latine dans la mondialisation

- L’émergence économique de l’Afrique

 


INSTABILITÉS RÉGIONALES, CONFLITS

- Le Maghreb, entre stabilité et régression

- Les Balkans occidentaux, entre transitions démocratiques et hésitations européennes

- Le Moyen-Orient, zone sismique des relations internationales

- Crises et conflits en Afrique

 


G4 : PUISSANCE GLOBALE

- Atouts et faiblesses de la France dans un monde en mutation

- Les États-Unis, première puissance globale

- L’Union européenne, acteur international global ? Place, rôle et outils de l’UE dans les relations internationales

- Europe : les acteurs de l’industrie de l’armement

- La Russie et la CEI en recomposition

 


ENJEUX GÉOPOLITIQUES GLOBAUX

- Le facteur religieux dans les relations internationales

- Les cyberconflits, nouvel enjeu stratégique

- La sécurité énergétique

- Démographie et phénomènes migratoires

- Géopolitique des changements climatiques

 


ÉCRITS PROFESSIONNELS ET MÉMOIRE

- Méthodologie 1 : dissertation, fiche lecture, dossier actualité, mémoire

- Méthodologie 2 : note technique, mini-mémoire, compte-rendu de conférences, oraux, commentaire de texte

- Mémoire et soutenance

 


TECHNIQUES PROFESSIONNELLES

- Initiation à la prospective

- Méthodologie Risque pays

 


MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE

- Exercices de simulation de crise de négociation internationale / Gestion de crise

- Présenter, défendre un point de vue sur un sujet de dimension internationale (géopolitique, économie internationale, aires régionales)

- Anglais (remise à niveau, perfectionnement) online avec Gymglish

 


Stage facultatif

 


 

* sous réserve de modifications

 

 

 

 

 

 

TÉMOIGNAGES D'ANCIENS

  • Anaïs HUIN, EAD 2, 2017
    Conseiller en développement international, CCI Seine Mer Normandie

    Après l’obtention de mon double-diplôme franco-allemand en Ecole de commerce et un master en Politiques européennes, j’ai commencé à travailler avec le continent africain notamment en faisant un VIA (volontariat international en administration) de deux ans au sein du Bureau Business France de Douala au Cameroun.

    Cette expérience professionnelle très enrichissante m’a permis de constater que je souhaitais me spécialiser sur les questions économiques africaines et participer à la refonte du lien entre la France et le continent africain en travaillant avec les PME et ETI françaises qui souhaitent développer des courants d’affaires et/ou des partenariats avec les entreprises du continent.

    En intégrant le parcours à distance de l’IRIS en septembre 2016, j’ai pu développer mes connaissances en Relations Internationales et collaborer avec le spécialiste en économie et politique africaines, Philippe Hugon pour l’élaboration de mon mémoire. Etant en poste au sein de CCI International Normandie en tant que référente sur l’Afrique subsaharienne, cette formation complétait parfaitement ma formation initiale et me permettait de lier mes activités de terrain à une approche plus académique. Cette formation demande de l’organisation lorsqu’on travaille en même temps mais si l’on se fixe des objectifs précis en début de formation, cela reste un véritable plaisir.

    Je recommanderai à chacun de poursuivre cette formation tant elle apporte sur le plan personnel que professionnel !

  • Antonela LEIVA, EAD 1, 2016, EAD 2, 2017
    Assistante de projet OCDE

    Après une licence en Littérature et Civilisation espagnole et en parallèle une licence en Etudes européennes et un master en interprétation de conférence, j'ai pris la décision de poursuivre mes études tout en travaillant car j’ai estimé qu’il était temps pour moi d'acquérir une expérience professionnelle en lien avec mon cursus scolaire et mes centres d’intérêt. Je souhaitais grâce aux deux années de formation à IRIS Sup’ me construire une base solide pour mon avenir.

    Pendant toute la durée de mon parcours à distance, j'étais en poste à l'Ambassade du Chili auprès de l'OCDE en tant que responsable administrative, évènementielle et financière. Je dois avouer que ce furent deux années intenses, exigeantes et requérant une organisation et une rigueur de tous les instants. C’est à la fois stressant et très formateur, on découvre aussi bien nos défauts que nos qualités. S’il est primordial d’être organisé et rigoureux dans ses séances de travail, il faut aussi savoir s’accorder du temps pour compenser.

    La formation est, au-delà de son intensité, très variée et propose des aspects pratiques rompant avec le côté purement académique de mes précédentes formations. Grâce à son aspect généraliste, cette formation nous offre de nombreuses perspectives car les thématiques abordées sont très diverses et applicables dans de nombreux domaines. Cela m’a permis d’étoffer mon CV, d’avoir une formation générale sur les relations internationales applicable à tous types de métiers. C’est d’ailleurs le cas aujourd’hui dans mon travail en tant qu’assistante de projet au sein du Centre de Développement de l’OCDE dans l’unité de de Cohésion sociale et Jeunesse et les perspectives d’évolution qui s’offrent à moi sont nombreuses dans cette organisation internationale.

    Pour conclure, l’Iris Sup’ offre des formations qui mettent en avant le savoir-faire du think tank et de ses chercheurs tout en offrant des aspects pratiques et opérationnels à leurs étudiants. Ce cursus au sein de l’école m’a ouvert des portes tant intellectuelles que professionnelles.

  • Vanessa PINHEIRO, EAD 2, 2017
    Analyste de risques au sein du Groupe Velours International

    Après des études en classes préparatoires et une licence en management public et politique, j’ai suivi un master 1 en Etudes européennes et internationales m’ayant permis de participer à un projet de recherche au Brésil. Cette expérience et le souhait d’approfondir mes connaissances sur les questions internationales m’ont amené à vouloir intégrer le parcours en Relations Internationales de l’IRIS à travers l’enseignement à distance.

    Le choix de l’enseignement à distance répondait à deux de mes motivations. La première consistait à affiner la poursuite de mes projets professionnels au Brésil et, la seconde, à savoir décrypter les enjeux internationaux et ce, en ayant une analyse opérationnelle des informations stratégiques. J’ai choisi de traiter la diplomatie brésilienne dans le cadre de mon travail de mémoire en interrogeant la capacité des ses moyens stratégiques à répondre à ses ambitions. Durant la formation, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un stage à la Chancellerie diplomatique de l’Ambassade de France au Brésil qui s’est inscrit en totale cohérence avec mes projets d’étude et professionnel.

    Concernant la formation en elle-même, le rythme de travail était soutenu et demandait une forme d’autodiscipline tant dans l’assimilation des connaissances que dans la production des travaux demandés. Le suivi pédagogique a été fondamental tout au long de la formation dans la mesure où les nombreux conseils donnés étaient destinés à la meilleure orientation possible conformément à notre projet d’étude. Les nombreux échanges avec les collègues de la promotion, de par la diversité des parcours et des expériences internationales, ont été une grande valeur ajoutée pour suivre la meilleure formation possible.

    Les connaissances et les compétences acquises durant la formation à l’IRIS Sup’ m’ont permis de décrocher un emploi rapidement, au sein du Groupe Velours International, entreprise d’origine française implantée en Amérique latine et spécialisée dans la gestion de risques et l’intelligence stratégique. En tant qu’analyste de risques, la richesse de la réflexion pluridisciplinaire exigée durant la formation me permet aujourd’hui de pouvoir traiter au quotidien et avec aisance toute une palette de problématiques liées à l’intelligence économique. L’obtention de ce diplôme en Relations Internationales EAD a été plus qu’une spécialisation en termes de connaissances académiques, il a été un véritable passeport laissant l’ouverture et la possibilité de pouvoir sans cesse se former sur de nouveaux sujets dans un contexte professionnel en ayant un bagage solide.

  • Elise MARLET, Relations internationales 1ère à distance, Géopolitique et prospective, 2012-2015 (ex- RI 2ème année)
    Chargée de mission coopération technique à l’Ambassade de France à Dakar, Sénégal

    Après une licence de droit et sciences politiques puis un master 1 droit international et européen, je me suis inscrite à IRIS Sup’ en Relations Internationales 1ère année à distance. Ravie de l’enseignement dispensé et désireuse d’ajouter à mon profil une réelle dimension géopolitique et stratégique, j’ai intégré le diplôme Géopolitique et prospective (ex-RI2) en présentiel. Au cours de ces deux années de formation je me suis spécialisée sur les enjeux de la région Moyen-Orient et du continent Africain.

    Forte des connaissances acquises à l’IRIS et souhaitant retourner en Afrique, j’ai obtenu un stage de longue durée en tant que chargée de mission société civile auprès de l’attachée de coopération technique au Service de coopération et d’action culturelle de l’Institut français de Tunisie. Cette nouvelle expérience professionnelle très enrichissante et sur le terrain m’a rapidement permis d’obtenir un VIA de chargée de mission coopération technique au Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Dakar pour une durée de deux ans. Plus précisément, j’assure au sein du bureau société civile du pôle de la Coopération non gouvernementale la gestion opérationnelle, administrative et financière du dispositif franco-sénégalais d’appui à la société civile, le suivi des initiatives de développement local des associations et ONG sénégalaises et françaises (AFD), et appuie la promotion du volontariat comme outil de développement en lien avec France volontaires et les organismes locaux de volontariat. Dans ce cadre, j'ai organisé le premier Forum Jeunesse au Sénégal.

  • David, EAD 1 2013, EAD 2 2014
    Analyste au ministère de l’Intérieur

    Evoluant dans un milieu professionnel au sein duquel la maîtrise des fondamentaux de la géopolitique actuelle devient de plus en plus prégnante, j'ai eu à cœur d'approfondir ma compréhension des grands phénomènes transnationaux qui régissent l'ensemble des relations entre les différentes communautés humaines.

    Par ailleurs, intervenant auprès d'étudiants de niveau Master pour les sensibiliser aux concepts de l'information stratégique et de la sécurité économique, j'avais besoin de renforcer mon approche pratique/professionnelle par des bases théoriques solides afin qu'ils saisissent mieux les risques liés à un défaut de la maîtrise de l'information.

    Lecteur assidu des publications de l'IRIS depuis quelques années, c'est tout naturellement que j'ai profité de l'ouverture de la formation en relations Internationales aux étudiants à distance pour m'inscrire en RI1 EAD. La diversité des sujets abordés, la rigueur demandée dans la qualité des travaux rendus et l'approche didactique permettant aux novices d'assimiler l'ensemble du programme m'ont incité à poursuivre l'année suivante en RI2 EAD.

    L'apport de cette deuxième année s'est d'ailleurs avéré probant tant pour l'approfondissement des savoirs, pour le renforcement de mes capacités d'analyses transversales que pour l'acquisition d'outils à vocation professionnelle me permettant d'envisager une prochaine reconversion.

  • Romain Martin
    Fonctions de sécurité, EAD 2 2016

    De nos jours, même dans le secteur sanitaire, la mondialisation a un impact au quotidien. Les enjeux de santé publique ne se traduisent plus sur un seul pays ni même sur une région donnée mais sur le monde entier. Ma pratique quotidienne est bercée par des directives européennes. Si vous en restez à « j’applique la directive », vous perdez le contexte et l’impact de celle-ci. J’ai souhaité suivre une formation à IRIS Sup’ pour une meilleure compréhension des enjeux internationaux. Tout au long de l’année, les équipes pédagogiques d’IRIS Sup’ sont disponibles pour vous aider à mieux cerner les attentes, à vous rassurer sur les capacités à suivre et finir cette formation. IRIS Sup’ est de renommée internationale. Grâce à elle, j’ai pu accéder à des fonctions supérieures qui normalement ne m’étaient pas destinées. À ce jour, je dirige une équipe de 20 personnes qui traite de sujets assurant la protection des populations. Là aussi, mes connaissances de l’international nous permettent de mieux réagir face à un évènement donné et de mieux réorienter les décisions à prendre. La méthodologie de travail demandée par IRIS Sup’ a changé ma façon d’appréhender des sujets complexes. Je suis désormais capable d’avoir une analyse plus fine et mieux documentée des situations rencontrées pour la satisfaction de mes dirigeants. »

  • Clément HERZOG, Géopolitique et prospective (ex-Relations internationales 2) à distance 2015/16,
    Vice-président des opérations, Air Liquide

    Après des études en classes préparatoires (CPGE) en sciences de l’ingénieur, j’ai réalisé un double diplôme à l’école des Arts et Métiers ParisTech et à l’Université Polytechnique de Madrid. Ces diplômes d’ingénieur en poche, j’ai débuté ma carrière professionnelle en étant superviseur, puis chef de chantier, pour le démarrage d’unités de production de gaz à l’international.

    En plus de mon année d’études à Madrid, j’ai passé cinq riches années à parcourir le monde. Je me suis rendu de nombreuses fois en Asie (Inde, Chine, Corée du Sud, Qatar, Malaisie) mais aussi en Europe (Pologne, Russie, Allemagne, Suède, Danemark, France, U.K.) en Amérique (USA, Argentine) ainsi qu’en Australie.

    A la fin de ce parcours, j’ai souhaité renforcer mes connaissances en relations internationales afin de compléter mon expérience de terrain. Travaillant alors encore à l’étranger, la formation d’Etudes Supérieures en Relations Internationales à distance de l’IRIS m’a alors paru particulièrement appropriée.

    Cette formation m’a donné un cadre et un rythme de travail pour améliorer mes connaissances en géopolitique. J’ai pu à la fois perfectionner mon savoir-faire dans certains domaines (tels que la sécurité énergétique et l’internationalisation des entreprises) et découvrir de nouvelles thématiques (évaluation du risque pays et étude prospective, par exemple).

    L’analyse de l’ensemble des grandes zones géographiques (Union européenne, Asie…) m’a permis de prendre du recul sur les relations internationales. Par ailleurs certains exercices spécifiques, comme la pratique de la négociation, m’ont permis d’acquérir des compétences directement utiles dans ma vie professionnelle. De plus, j’ai eu l’opportunité lors de cette formation d’effectuer d’obtenir (par le biais de la VES, validation des études supérieures) en complément un master en Administration et Management Public de l’UBO : une corde de plus à mon arc !

    La formation d’études supérieures en relations internationales à distance de l’IRIS m’a donc permis d’assimiler de nouvelles connaissances et d’étendre mes perspectives professionnelles, tout en conservant mon travail actuel. Un pari gagnant et de nouvelles compétences qui me servent au quotidien dans mes fonctions de PMO pour le Vice-Président des Opérations de mon entreprise.

  • Anne-Gaël JOUANNIC, Géopolitique et prospective (ex-Relations internationales 2) à distance 2015/16
    Analyste chez CEIS

    Après une maitrise de droit international des Affaires à l’université de Paris 1 Panthéon - Sorbonne et une année de stage au département contentieux de cabinets d’avocats, j’ai décidé d’intégrer le parcours Relations Internationales de l’IRIS’ SUP pour internationaliser mon parcours et élargir mes compétences au-delà de ma formation de juriste.

    Ce choix s’est avéré judicieux puisque j’ai pu, parallèlement à cette année de formation, effectuer deux stages.

    Le premier au sein de la Direction des Opérations et des Relations Internationales (DROI) de la Croix-Rouge française, le second au sein de CEIS pour l’organisation du Forum international de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique, entre Paris et Dakar. Le choix de mon mémoire et la qualité de l’encadrement pédagogique de ma directrice de mémoire ont directement influé sur ma sélection à ce stage d’envergure.

    Cette dernière expérience fut particulièrement enrichissante et fructueuse et m’a donné l’occasion de poursuivre en CDI chez CEIS comme analyste au sein de l’équipe en charge du DGA Lab, le laboratoire d’innovation du ministère de la Défense.

  • Léa MANNONI, Relations Internationales 1ère année à distance 2013-2014 puis Action humanitaire 2014-2015
    Coordinatrice du dispositif RLF itinérant (Croix Rouge française)

    Après avoir accompagné pendant plus de trois ans des demandeurs d’asile dans leurs démarches et suite à une année en relations internationales 1 à distance avec l’IRIS, j’ai suivi la formation Action humanitaire pour approfondir mes compétences en gestion de projet et intégrer une ONG travaillant auprès de personnes migrantes.

     

    En fin d’année, j’ai réalisé mon stage au sein du service de Rétablissement des Liens Familiaux de la Croix-Rouge française.

     

    Durant mon stage, nous avons réalisé une évaluation des besoins en rétablissement des liens familiaux dans la « New Jungle » de Calais et avons ensuite mis en place un dispositif itinérant ayant pour objectif de proposer un service de Rétablissement des Liens Familiaux dans ce contexte spécifique.

     

    À l’issue de ce stage, j’ai eu l’opportunité de continuer à travailler sur ce dispositif en tant qu’Officier de recherches / coordinatrice de dispositif itinérant, ce qui me permet aujourd’hui de mettre en pratique les contenus de la formation liés à la gestion de projet.

  • Tom Tiger, Relations internationales 1ère année en enseignement à distance 2013-14
    Etudiant en Relations internationales 2ème année à l'IRIS

    Après une formation initiale en langues étrangères appliquées notamment passée en Chine, j'ai intégré le programme de formation à distance en Relations internationales de l'IRIS-Sup'. Cette formation m'a permis de retourner en Chine suivre un programme d'un an en langue chinoise, tout en poursuivant mes études en France. J'ai pu par la suite m'intégrer sans problème à la promotion de 2ème année en présentiel.

     

    La force du programme à distance de l'IRIS-Sup', outre la qualité des cours, est le suivi dont fait l'objet chaque étudiant. Dès le début de l'année, nous recevons le calendrier précis des échéances et examens, ce qui nous permet de nous organiser et de passer l'année sereinement. Les cours sont mis à disposition dès novembre, afin que chacun puisse étudier à son rythme. Des rendez-vous téléphoniques avec l'administration de l'IRIS-Sup' ponctuent régulièrement l'année et évitent tout décrochage ou retard. La personne chargée du suivi est très dévouée et joignable tout au long du cursus dès que l'on a une question. La demi-semaine d'examens qui a lieu en juillet se passe dans une ambiance très conviviale, où chacun est content de pouvoir enfin se rencontrer.

     

    Les cours que reçoivent les étudiants sont rédigés par les mêmes chercheurs et professionnels qui interviennent en présentiel, ce qui garantit leur grande qualité. Le programme, très complet, m'a personnellement permis d'approfondir mes connaissances générales sur de nombreuses zones et d'arriver en seconde année avec des bases solides.

     

    Je recommande vivement le programme d'enseignement à distance de l'IRIS-Sup' à tous les passionnés de relations internationales qui ont des envies d'ailleurs.

  • Pascaline Verlinden, Relations internationales 1ère année en enseignement à distance 2013-14
    Coordinatrice sociale, Lima (Pérou)

    Travaillant depuis plusieurs années dans le commerce pur, je me posais beaucoup de questions sur les raisons profondes et fondamentales expliquant les situations et stratégies actuelles des différents pays, leur positionnement politique au niveau mondial et régional.

     

    La formation en relations internationales et stratégiques m’a permis d’acquérir des connaissances me permettant de mieux comprendre les grands enjeux stratégiques mondiaux et leurs origines, d’approfondir mes connaissances et de pousser ma réflexion sur des problématiques clefs de notre temps.

     

    Actuellement en mission humanitaire pour deux ans au Pérou au contact direct de personnes vivant des situations de pauvreté diverses, je prends davantage conscience de l’importance de cette formation en amont pour envisager des mesures adaptées qui prennent en compte les besoins de chacun, les contingences régionales tout en respectant les choix stratégiques du pays qui m’accueille.

     

    Le master est pour moi un tremplin direct pour un engagement plus grand au quotidien dans la cité.

  • Jacques A., Relations internationales 2ème année en enseignement à distance 2013-14
    Responsable de programmes dans l’industrie de défense

     

    Cette volonté de reprendre des études en relations internationales à plus de quarante ans est née pour moi d’un double besoin.

     

    Le premier, sans conteste, était lié à mon engagement au sein de l’association des auditeurs de l’IHEDN. Je m’y suis particulièrement investi dans l’animation de la réflexion portant sur le thème annuel, sujet de géopolitique. Aussi, ai-je rapidement ressenti la nécessité d’approfondir mes connaissances. Ajoutons qu’en sus, le renom de l’IRIS constituait un plus en termes de légitimité.

     

    Le second était professionnel. Responsable de programmes dans l’industrie de défense, je suis amené à évoluer quotidiennement dans un environnement multiculturel d’une part et sur un marché fortement influencé par les relations internationales d’autre part.

     

    Les buts recherchés ont été à mon sens pleinement atteints. J’en veux pour preuve le fait qu’il m’ait depuis été proposé un poste d’expatrié en Asie, ce afin d’y superviser un projet majeur pour mon entreprise. Il est certain que l’acquisition de mes nouvelles compétences, venues s’ajouter à mes savoir-faire initiaux, n’y est pas étrangère.

  • Colonel Didier Badjeck, Relations internationales 2ème année en enseignement à distance 2013

    Pilote professionnel d’avion et de transport militaire, je suis officier dans l’armée de l’Air du Cameroun. A l’entrée à l’Institut aéronautique Amaury De Lagrange (IAAG) à Hazebrouck en France, j’étais titulaire d’un DEUG en sciences physiques. En réalité, j’ai eu un parcours scientifique, sanctionné par un diplôme d’officier à l’Ecole militaire interarmées de Yaoundé (Cameroun). J’ai 28 ans de carrière dans l’armée de l’air, ayant occupé plusieurs postes à l’état-major et au ministère de la Défense où je suis responsable de la Division de la communication. Si ma formation militaire supérieure, additionnée à une formation en communication de défense m’ont permis d’avoir un regard sur les questions de stratégie en général, j’ai senti tout de suite que mes connaissances étaient incomplètes et manquaient de précision dans les concepts. Il me manquait une certaine structuration dans mes analyses… Je me suis alors décidé de poursuivre des études dans le domaine vaste de la stratégie et de la sécurité.

     

    Un ancien étudiant de l’IRIS m’a proposé de commencer en droit fondamental en 1ère année, n’ayant pas pu m’inscrire à temps par validation d’acquis professionnels en master 2 Sécurité et défense à l’université de Lyon. Cette option me semblait être réductrice pour les objectifs que je voulais atteindre. En fin de compte, je m’inscris en 2012 à l’IRIS en 1ère année. Tout de suite, je comprends que mes hésitations n’étaient pas fondées. Cette année aura été particulièrement difficile, d’autant que j’étais initialement de culture purement scientifique et qu’il fallait dorénavant adopter une autre manière de penser avec une autre dialectique plus prolixe que celle du langage des équations mathématiques ou des démonstrations de physique.

     

    Je me suis vu rapidement absorbé par les questions internationales, les conflits, la connaissance du monde ; ma passion pour la géostratégie avait désormais un sens et l’actualité devenait plus cohérente. A la communication de défense, je sentais bien que j’apportais un peu plus de pertinence à mes analyses. Mon année scolaire fut sanctionnée par l’obtention du diplôme en première session, j’en étais d’autant plus fier et heureux que je sentais que j’avais tout donné. C’est ainsi que je me suis inscrit en 2ème année en Relations internationales pour l’année académique 2013-2014. Une année difficile, mais riche sur le plan pédagogique. Cet enseignement pluridisciplinaire et pratique dispensé par des enseignants très compétents va me permettre d’appréhender différemment les questions internationales. Dans le cadre de mes activités professionnelles, mon expertise s’est affûtée, ou du moins, c’est avec plus de recul et d’assurance que j’envisage désormais les relations internationales. Mon pays, le Cameroun, est engagé dans la lutte contre Boko Haram. En charge de la communication de défense, je suis l’interface entre les médias et le ministère de la Défense. Dans ce cadre, ma formation à l’IRIS a été déterminante. J’ai désormais plus d’aisance à m’exprimer devant des médias tous aussi réputés tels que RFI, France 24, CRTV en commettant des analyses pertinentes. Aujourd’hui, je suis doctorant, je ne regrette pas ce parcours de 2 ans passés à l’IRIS. Au contraire, je le conseille vivement à ceux qui auraient encore des hésitations.

  • Karim Belgacem, Relations internationales 2ème année en enseignement à distance 2014-15
    Responsable logistique dans une société agro-alimentaire

     

    Jusqu’ici, je travaillais depuis 12 ans dans une société agro-alimentaire en tant que responsable logistique. Passionné de géopolitique et de voyages, j’ai parcouru de nombreux pays en sac à dos afin de mieux comprendre les dimensions ethnologiques et politiques de ceux-ci.

     

    Je me suis dit qu’il serait donc judicieux de m’engager dans cette formation par correspondance. D’abord pour valider mes connaissances, poursuivre mon apprentissage sur des zones géographiques peu connues jusqu’ici et surtout développer davantage mon analyse critique, la défendre et apporter un nouveau socle à mon cursus.

     

    Cette formation m’a également permis de développer mon réseau avec les élèves de ma promotion qui ont tous des profils divers et variés. J’ai pu également le développer grâce aux prospections effectuées dans le cadre de mes travaux pour ce cursus.

     

    J’ai ainsi pris la décision de prendre un congé sabbatique afin de vivre une expérience à l’étranger que je souhaitais effectuer depuis des années. L’Ukraine, un pays que je visite souvent, me permettra de passer un an en tant que volontaire pour enseigner le français dans une université et également tenir un blog journalistique de la situation locale en évolution permanente.

     

    Je recommande donc cet enseignement à distance, qui n’est aucunement incompatible avec une expérience professionnelle en parallèle. Cela demande de la rigueur, de la régularité mais aussi de la passion et une grande solidarité avec les autres élèves via la communication, les échanges sur divers sujets géopolitique, et le fait de se sentir moins seul dans ce magnifique challenge.

  • Alice Demeure, 25 ans, Relations internationales 2ème année en enseignement à distance 2014-15
    Etudiante en Chine

    Géographe et sinisante, je décidai de m’inscrire en enseignement à distance en 2013 afin de pouvoir continuer à vivre et travailler en Chine tout en suivant un cursus qui me permettrait de me réorienter professionnellement. Il n’est pas toujours simple d’associer un poste à plein temps avec des cours et des devoirs mais la charge de travail est adaptée et bien répartie sur l’année. De plus nous sommes bien encadrés et notre référent répond toujours présent et rapidement en cas de besoin. La première année fut si enrichissante que j’ai continué en deuxième année, toujours à distance. J’ai ainsi pu poursuivre ce parcours passionnant tout en l’agrémentant d’un stage à la mission de défense à Pékin.

     

    L’IRIS m’a ouvert un horizon plein de possibilités pour mon avenir professionnel et je recommande cette formation à tous ceux qui souhaitent enrichir leurs connaissances et profiter d’analyses complètes et diverses sur notre monde.

  • S.V., Relations internationales 2ème année en enseignement à distance 13-14
    Salariée en réorientation professionnelle

     

    Dans la vie active depuis 15 ans mais souhaitant depuis plusieurs années enrichir mon parcours d'une spécialisation en relations internationales, j'ai suivi les activités de l'IRIS pendant 5 ans avant de pouvoir concrétiser mon projet. En effet, souhaitant opérer un virage professionnel mais dans le même temps ayant une activité professionnelle, je ne pouvais entreprendre un cursus d'études supérieures en présentiel.

     

    Or, l'année 2014 a vu la naissance du cursus de l'IRIS en relations internationales 2ème année en enseignement à distance (EAD). Convaincue de la pertinence de l'IRIS pour la qualité de ses enseignements, cette formation en EAD m'a permis de pouvoir mener à bien mon challenge. Pensé en totale adéquation avec les contraintes de personnes menant une vie professionnelle, le cursus est en tout point identique au cursus en présentiel à la différence qu'il offre toute la souplesse nécessaire. Entrée directement en 2ème année grâce à un niveau d'études initial le permettant, j'ai côtoyé durant une année une équipe très présente, passionnée et extrêmement impliquée dans le soutien de ses étudiants, ayant à cœur de les aider et de les conseiller à chaque instant. Une année riche d'enseignements, faite de rencontres incroyables.

Espace étudiant

Erreur :

Votre identifiant ou mot de passe est incorrect. Veuillez réessayer.

Espace étudiant

Mot de passe oublié :

Si vous avez oublié votre login et/ou votre mot de passe, prévenez l'administration par email en cliquant ici.
N'oubliez pas de mentionner votre prénom, nom, classe ainsi que votre adresse de courrier électronique.