Contributions écrites des étudiants — 2 novembre 2016

Gel des dépenses publiques au Brésil : une erreur dommageable sur le long terme

Par Vincent Fruchart, diplômé d’IRIS Sup’

« Depuis 2014, le Brésil connaît une crise politique majeure. Le scandale de corruption entourant l’entreprise Petrobras, contrôlée par l’État, a éclaboussé la majorité des partis politiques brésiliens et révélé le niveau de corruption de la classe politique. Selon l’ONG Transparency International, 60% des députés et sénateurs sont inquiétés par la justice[1]. Dilma Rousseff, la présidente réélue en 2014, a été destituée par une procédure d’impeachment controversée. Enfin, Michel Temer, son successeur, est aussi impopulaire que Dilma Rousseff, et des manifestations sont régulièrement organisées pour demander sa démission. »

> Lire la suite

Dernière mise à jour 15/11/2021

Plus d’actualité du même type

Toute l'actualité
  • Contributions écrites des étudiants — 12 janvier 2023

    La méthamphétamine afghane, une menace pour l’Europe ?

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 16 décembre 2022

    L’Océanie française à l’heure de l’Indo-pacifique : entre local et global

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 8 décembre 2022

    Alimentation et puissance : le paradoxe céréalier chinois

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 22 juillet 2022

    Navigating Melting Ice and Eroding Exceptionalism: Theory-Driven Policy Pathways for NATO’s High North Commitment

    Lire la suite