Contributions écrites des étudiants — 20 octobre 2017

Les défis sécuritaires en Mer de Chine Méridionale

Par des étudiants de la promotion Défense, sécurité et gestion de crise IRIS Sup’

La mer de Chine méridionale, mer bordière de l’océan Pacifique, est aussi appelée mer de Chine du Sud par les Chinois et les Japonais, ou mer de l’Est par les Vietnamiens. Elle couvre une superficie d’environ 3 500 000 km2 et comprend des centaines de minuscules îles regroupées en archipels. Ces îlots font l’objet de revendications de souveraineté concurrentes par les nations limitrophes et sources de tensions palpables. La diversité des noms utilisés pour les îlots et pour la mer elle-même est un infime reflet littéraire des revendications autour de cet espace.

Les acteurs clés en mer de Chine méridionale sont essentiellement les pays côtiers comptant la Chine, Taïwan, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie, Brunei, l’Indonésie, Singapour, mais aussi les États-Unis et le Japon de par leur présence et leur influence stratégique. La présente étude cible l’ensemble de ces pays, à l’exception de la Malaisie.

La mer de Chine méridionale renferme d’immenses richesses halieutiques pour ses pays côtiers : 8% de la production de la pêche commerciale mondiale y est produite et alimente une grande partie de la population chinoise. Au-delà des ressources alimentaires, la situation géostratégique de la zone en fait une zone maritime vitale pour le commerce international. Cependant, les enjeux ne sont pas que d’ordre commercial. Les deux zones les plus sensibles sont deux grandes chaînes d’îles nommées Spratleys et Paracels, très peu habitées et d’importance faible en matière de taille et de ressources. Ces revendications territoriales permettent en revanche d’étendre des territoires nationaux via les ZEE et ainsi la souveraineté sur des zones de contrôle étendues, bien plus loin que ce que peuvent permettre les littoraux actuels. La création d’îles artificielles habitables permet ainsi d’établir des points de repères stratégiques dans la mer elle-même, et de trouver une échappatoire juridique dans la définition même de la CNUDM.

> Lire la suite

Dernière mise à jour 15/11/2021

Plus d’actualité du même type

Toute l'actualité
  • Contributions écrites des étudiants — 22 juillet 2022

    Navigating Melting Ice and Eroding Exceptionalism: Theory-Driven Policy Pathways for NATO’s High North Commitment

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 11 juillet 2022

    CLOUD Act : vers un changement de paradigme pour la détermination de la souveraineté sur le champ numérique ?

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 22 mars 2022

    Thomas Poncik, lauréat du prix Jeune chercheur 2021 !

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 2 mars 2022

    Lim Seong Kyun, lauréat du prix DEMETER 2022 individuel !

    Lire la suite