Contributions écrites des étudiants — 20 mars 2018

Les limites de la diffusion du Soft Power japonais en France

Par Anne MENNESON / Diplômée d’IRIS Sup’ en Géopolitique et Prospective

Cette étude fera l’objet d’une remise en question de la diffusion du soft power japonais. Dans un premier temps, nous étudierons la France comme terrain où plusieurs influences culturelles peuvent venir s’entrechoquer. En effet, il y a le développement d’un soft power chinois, dont l’influence artistique date du XVIIIe siècle, mais aussi d’un soft power culturel sud-coréen. Ces succès peuvent dans une certaine mesure freiner l’ascension de la culture japonaise en France. Ensuite, nous verrons que le soft power culturel n’est pas uniquement freiné par des variables extérieures, mais également des variables internes. À ce titre, il convient d’étudier la nature très spécifique de ce soft power culturel japonais, plus adapté à des publics asiatiques en raison d’une « identité » propre partagée par plusieurs pays asiatiques.

Lire la suite

Dernière mise à jour 11/03/2020

Plus d’actualité du même type

Toute l'actualité
  • Contributions écrites des étudiants — 15 juillet 2021

    L’orthodoxie en Russie et en Ukraine, un impact politique entre les deux pays et un outil de soft power russe

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 1 juillet 2021

    La diversité religieuse en Irak

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 29 avril 2021

    China’s Soft Power Through Humanitarian Aid in Myanmar and Indonesia

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 27 avril 2021

    La course aux investissements dans le rattrapage de la Chine : le cas de l’entreprise Aixtron

    Lire la suite