Contributions écrites des étudiants — 16 novembre 2016

Moldavie : reste-t-il une chance ?

Par Vincent Henry, doctorant « Laboratoire Lipha », Université Paris-Est, diplômé d’IRIS Sup’

Aux marges de l’Europe, la Moldavie, pays associé à l’Union européenne mais où l’influence politique, culturelle et économique de Moscou reste très forte, a désigné son président de la République, le 13 octobre. Pour la première fois depuis vingt ans, les Moldaves étaient appelés à élire directement leur président.

La victoire du candidat socialiste Igor Dodon avec plus de 52% est présentée comme une nouvelle avancée de la Russie. Qu’en est-il vraiment dans un pays où chaque élection importante est rituellement annoncée comme un moment de choix crucial entre Est et Ouest ?

Plus qu’une victoire de la Russie, l’élection d’Igor Dodon est la conséquence presque logique de la naïveté, des hésitations et des faiblesses de l’Union européenne à ses marges orientales. Vouloir l’expliquer par la seule influence de Moscou est peut-être un moyen facile de nous dédouaner de nos erreurs.

> Lire la suite

Dernière mise à jour 15/11/2021

Plus d’actualité du même type

Toute l'actualité
  • Contributions écrites des étudiants — 22 juillet 2022

    Navigating Melting Ice and Eroding Exceptionalism: Theory-Driven Policy Pathways for NATO’s High North Commitment

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 11 juillet 2022

    CLOUD Act : vers un changement de paradigme pour la détermination de la souveraineté sur le champ numérique ?

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 22 mars 2022

    Thomas Poncik, lauréat du prix Jeune chercheur 2021 !

    Lire la suite
  • Contributions écrites des étudiants — 2 mars 2022

    Lim Seong Kyun, lauréat du prix DEMETER 2022 individuel !

    Lire la suite